dimanche 3 février 2008

Kartxela en deux versions (Nord et Sud)

Deux ascensions à 15 ans d'intervalle,
dont l'une par les Gorges de Kakueta,
avec presque...1600m de dénivelé!

1° PAR LES GORGES DE KAKUETA (versant nord, Haute Soule):
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours sans tenir compte de l'erreur (!)...: montée en BLEU,
descente par la variante du GR10 en ROUGE

Gorges de Kakueta depuis une variante du GR10,
peu après le départ.

Montée vers la grange d'Errekatia.

Pic de Binbaleta
depuis le sentier en corniche.

Cayolar d'Achoura et Lakhura au 2ème plan.

Binbaleta,en arrivant près du Port de Binbaleta.

Kartxela depuis le sentier de Binbaleta.

Xardekagaina depuis les flancs de la Kartxela (col de Ginbeleta).
Au fond, dans l'échancrure, Pic d'Orhy / Orhi.

Otsogorrigaina, puis Orhi, Xardekagaina, depuis Kartxela.

Soumcouy, Anie, Trois Rois, Ansabère, Acherito
depuis le sommet de la Kartxela.
Plus près, à gauche, Lakhura, derrière le sommet Est de la Kartxela.

Trois Rois, Ansabère, Visaurin, depuis Kartxela.
Plus près, sommet Est de la Kartxela et crête jusqu'à la Keleta.

Cayolar d'Eskantola et Gorges de Kakueta,
au retour du Kartxela.

Lac de Kakueta sur le gave d'Uhaitza
(fin du parcours près du Pont d'Enfer).

30 octobre 2009:
La Kartxela ou Lakartxela est une magnifique montagne, mais plutôt discrète versant nord, puisque sur la carte IGN, seule une cote 1982 est indiquée, au SO de Binbaleta. Sur les cartes Alpina en revanche, sa place est parfaitement reconnue.

Sa crête élégante et son panorama la rangent parmi les grands sommets basques. En "hivernale", ses couloirs (notamment  "el Tubo", près du Gendarme de Kartxela ) ont acquis une solide réputation.

Les sentiers venant du nord, depuis les canyons de Haute Soule lui donnent une certaine ampleur en raison de leur dénivellation et de la beauté des zones traversées, à condition toutefois d'éviter les trop nombreuses pistes "pastorales".

Par le sud (refuge de Belagoa ou ancienne venta de Arrako), l'ascension est plus courte mais peut être prolongée par un parcours de crête aérien jusqu'à la Keleta, au SE du massif (ou "Queleta" en espagnol).

RESUME DU PARCOURS
Course longue, passages exposés.
Voie peu marquée et sentier parfois dégradé.


Accès route: Prendre la D113 en direction de Ste Engrâce. Juste avant d'arriver aux Gorges de Kakouetta (Kakueta), se garer sur l'un des premiers parkings à gauche, au niveau du Pont d'Enfer (478m).

0h 00: Traverser la route et repérer une pancarte jaune indiquant notamment "GR10 Logibar". Descendre vers le Pont d'Enfer que l'on traverse (460m, 30 T 0675742; 4763121).
0h 20: Environ 100m après le pont, quitter le goudron pour monter à gauche sur le sentier du GR10. 30T 0675652; 4763125. Quelques clôtures plus tard, on retrouve une piste bitumée que l'on emprunte à gauche jusqu'aux fermes Chuta et Drunda. Le sentier du GR10 refait son apparition, s'élève dans un bois puis s'engage dans un joli vallon jusqu'à un ruisseau.
1h 30: Ruisseau à 828m que l'on traverse pour s'élever jusqu'à la cote 909 figurant sur la carte IGN. 30T 0674561;4761521. On laisse le GR10 en face pour prendre la piste à gauche (sud). Cette piste devient rapidement sentier et atteint un nouveau bois. On s'élève alors prudemment en se rapprochant progressivement de la lèvre supérieure de la gorge de Kakueta.
2h: Replat à environ 955m. Le sentier, plus diffus, s'élève à découvert jusqu'à la cote 1120 où l'on trouve "en principe" une bifurcation (1) que j'ai ratée!!... Prendre alors en face (S-SO) en ne perdant pas d'altitude et ignorer la voie qui descend vers les gorges. Le sentier devient assez étroit et aérien et reste sur le flanc Est de l'Eskantola, avant de se rapprocher du cayolar Ayheska.
3h 40: Cayolar Ayheska (abandonné) à 1268m; 30 T 0673703; 4759194. Traverser le torrent et s'élever en écharpe dans le bois en suivant un petit vallon, puis appuyer à droite (Ouest) pour rejoindre le cayolar d'Achoura, lui aussi abandonné , à 1340m;
4h 00: Cayolar Achoura - 30 T 0673655; 4758924. On s'élève ensuite en traversée ascendante sur des sentes de troupeaux vers le cayolar d'Eskantola ou Eskanthola que l'on voit au loin. 
Sans atteindre la cabane, on peut couper à travers les pentes herbeuses en direction du Port de Belhay au Sud-ouest, ou du Port de Binbaleta au Sud. Nous avons choisi cette dernière option, plus directe. En évitant quelques fissures, on s'élève jusqu'au:
4h 45: Port de Binbaleta, 1677m (BF 254); 30 T 0673093; 4757945. On bascule versant navarrais pour trouver un sentier de crête qui monte sévèrement à l'Ouest jusqu'au col traversé par le GR11.
5h 10: Collado de Gimbeleta à 1823m (1816m sur les cartes espagnoles); 30 T 0672402; 4757767. Vue magnifique sur le Xardekagaina au NO, ainsi que sur les sommets de Barétous et de Navarre à l'Est. On s'élève enfin sur une sente cairnée plutôt raide qui laisse le sommet Est sur la gauche et s'adoucit ensuite quelque peu avant la crête finale, un peu aérienne, mais sans difficulté par temps sec.
5h 30: KARTXELA ou LA KARTXELA (1982m), 30 T 0672074; 4757574, non dénommé sur les cartes françaises. Panorama immense.
Sur la plaque de la boîte aux lettres, on peut lire : "LAKARTXELA 1982m-SODRA Anaitasuna -Iruña-Pamplona 14-8-94" ("LAKARTXELA 1982m- SODRA fraternité-Pampelune-14-8-94")

Le retour peut être effectué par le même itinéraire, ou (ce fut notre choix) par la piste de la cabane d'Eskantola que l'on suit jusqu''à un croisement à 1400m -30 T 0672826; 4760610.
Il suffit ensuite d'obliquer au NE pour descendre sur une piste -hélas bitumée-... longeant le GR10. A 909m, nous avons retrouvé la bifurcation laissée à la montée et repris le sentier jusqu'au Pont d'Enfer.
  • (1) J'ai fait l'erreur de descendre vers la gorge, pour remonter ensuite sèchement vers le sentier en corniche (pentes herbeuses très raides et exposées)


2°: KARTXELA (et BINBALETA) par le refuge de BELAGOA, versant Sud:

Keleta et Kartxela depuis les environs du Port d'Urdaite.

En montant à la Kartxela (sous le Port de Binbaleta).

Binbaleta depuis le Port de Binbaleta
(photo prise lors de la HRP).

Xardekagaina depuis le col de Ginbeleta.
Au fond et à gauche, dans l'échancrure, Pic d'Orhy.

Binbaleta, Lakhura,
puis Soumcouy, Anie, Trois Rois, Ansabère,
depuis la pointe Est de la Kartxela.

31 mai 1994:
Par une belle journée de mai... du siècle dernier..., montée agréable depuis le refuge de Belagoa en Navarre pour gagner à flanc le Port d'Ourdaite (ou col Arrakogoiti pour les Navarrais), à 1416m, par des sentes relativement faciles. Ensuite, il suffit de grimper au Port de Binbaleta, de poursuivre éventuellement (ce fut mon cas) jusqu'au Pic de Binbaleta pour revenir au col.
On aborde ensuite la longue montée rocheuse, qui se termine par la crête, sans danger particulier par beau temps.

Je m'étais d'abord hissé sur la pointe Est cotée 1975, avant de poursuivre jusqu'au sommet de la Kartxela.
Ensuite, j'avais prolongé le plaisir en direction de la Keleta, par un  parcours de crête qu'il vaut mieux aborder par temps sec.

Quelques passages aériens plus tard, alors que je m'étais allégé de mon appareil photo (!!) j'avais rejoint l'une des pointes avant la Keleta.
___________

Maiatza 31, 1994:
Kartxela edo "Lakartxela" Zuberoako mugetatik kanpo da, bainan Kakuetako ibilbidea miresgarria da tontorreraino. Ibilbide hau ez da anitz ezaguna eta txabola abandonatuak aurkitzen dira igoeraren erdian. Bidexka ez da ondo markatua eta pasabide batzuk expuestoak dira arroil bazterrean, amildegiaren gainean askotan.

Nafarroako bidea -Belaguatik- gehiago motz da, bainan gero gandorra hertsi ta zaila da Keletaraino (azken tontorra), bereziki haize egunetan. Nik lehen aldiz ez zeharkatu nuen osoki. Gaztea nintzen...  

Aucun commentaire: